40 ANS DE COCAGNES …

Publié: 5 février 2012 dans Archives
Tags:

40 ANS DE FÊTES DE LA COCAGNE A SAINT-FELIX LAURAGAIS

 

Saint-Félix a fêté en 2012 sa quarantième édition des Fêtes de la Cocagne. Quarante ans, l’âge de la maturité pour cette manifestation qui, bon an mal an attire vers notre vieux village des milliers de visiteurs venus de toute la région, quand ce n’est pas de plus loin. Alors penchons nous un peu sur le rétroviseur …

Au départ de l’histoire, parmi les fêtes traditionnelles du monde rural dont Saint-Félix est partie intégrante, il y avait les comices agricoles. Ces concentrations de propriétaires ruraux et d’exploitants avaient pour but de favoriser le développement du monde agricole. C’est le Marquis d’AUBERJON, propriétaire du château de Saint-Félix et passionné d’agriculture qui, après la Belle Epoque et avant la grande guerre, institua dans le village un comice annuel qui se déroulait  le jeudi Saint. Cette tradition se poursuivit après la seconde guerre mondiale.

En 1972, à l’initiative de Raymond LANJARD maire du moment, elle devint « Fêtes et Foires de La Cocagne » se déroulant le dimanche des Rameaux ainsi que le dimanche et lundi de Pâques.

« Alors, bonnes gens et gentes dames, Saint-Félix le pays de Cocagne va ainsi très vite et pendant deux jours, se parer de rétrospective et de rêve, de camelots et de troubadours, d’acrobates et de magiciens de manants et de damoiseaux, de ménétriers et de vilains, de larrons et de chevaliers et pour tout dire … de tout un peuple! ». C’est ainsi qu’en 1972, le héraut d’armes conviait la population à la première Cocagne. Dans ces années d’après  1968, le riche passé historique du village associé à une ambiance paysanne qui n’avait rien de surfaite, assurèrent un succès immédiat. le retour à la terre était dans le vent, les produits naturels et fermiers de notre pays Lauragais, l’artisanat local, les reconstitutions de cours de fermes avec petits et grands animaux, les vieux métiers, etc…Tout était là pour faire de ces premières Cocagnes un bain de nostalgie qui en fit leur réputation.

Vinrent ensuite les années cirque, grâce notamment à Pierre LARTIGUE président fondateur du cirque de Noël de Toulouse. Les rues de Saint-Félix eurent le privilège de voir évoluer des artistes des familles ZAVATA et BOUGLIONE. Sur la place centrale, des spectacles de funambules d’une prestation exceptionnelle (les COLLIN’S, Roger REGOR et sa roue de la mort) en firent frémir plus d’un. Des lions, des tigres, évoluèrent dans leur cage d’acier sous l’œil vigilant de la statue de la vierge en haut de sa tour. Les éléphants de la famille BAUER, les ours des Carpates de DIMITI ou-bien même de l’admirable Noël ETIENNE  participèrent aux grands défilés des fins de journées. Autant de choses que l’on peut regretter de ne plus pouvoir admirer aujourd’hui dans nos années si riches de diverses normalisations et interdictions.

Saint-Félix ayant été témoin à travers les siècles de faits historiques importants, ils devinrent autant de thèmes pour nos fêtes. A commencer par le concile cathare de 1167 qui se tint dans le village sous l’autorité de Nicétas, évêque bogomile venu de Constantinople afin d’organiser les églises cathares d’Occitanie. Ce moyen âge qui nous invitait à la relecture de Notre Dame de Paris avec Esmeralda et sa chèvre blanche, déambulant en compagnie de Quasimodo dans les rues de la bastide. Toujours le moyen-âge, évoqué également avec le thème des templiers dont le grand pourfendeur fut Guillaume de NOGARET natif de Saint-Félix. Ténébreux personnage, qui en tant que légiste du roi Philippe le BEL, joua un rôle capital dans la disparition de l’ordre des Chevaliers du Temple. Le thème du Pastel et de la Renaissance pour lequel nos couturières réalisèrent de somptueuses toilettes afin de vêtir gentes dames et capitouls toulousains. Rabelais avec le culte du bien manger et du bien boire. Le Grand-Siècle avec « nostre » Pierre Paul RIQUET venu chercher son épouse Catherine de MILHAU dans notre cité et dont le second de leurs fils (Pierre Paul comme son père), fut baron de Saint-Félix.

Il y eut aussi des années d’exception, ou plutôt des années plus remarquables que d’autres dans la symbolique. En 1989, il s’imposait que la Cocagne, devenue fête historique, célébrât dignement le bicentenaire de la Révolution Française. Une fois de plus, sous la conduite d’Hélène VALLET, les doigts de fées de nos couturières étaient mis à contribution par la réalisation d’uniformes de gardes républicains habillés de pied en cap. Pendant que le regretté maître d’école du moment (Gilbert ESTEVE) faisait entonner la « Carmagnole » et le chœur des exilés « Va pensièro » du Nabucco de VERDI, à une chorale locale de sa composition. Et que dire de 1992, cinq centième anniversaire de la découverte de l’Amérique par qui l’on sait. Une caravelle de construction locale (Antoine GUIJARRO), évolua (à défaut de naviguer) dans les rues du village. Un camp d’indiens, avec de vrais chevaux Appaloosa, avait dressé ses tentes sur la place centrale.

Plus prés de nous dans le temps, l’évocation du premier empire ne fut pas oubliée. Un cortège formé de Napoléon et Joséphine précédant une fanfare de fiers hussards en tenue de parade, avait beaucoup d’allure. Saint-Félix, au travers de son « cimetière Anglais », se souvenait des troupes Anglaises du Duc de Wellington qui, de retour de la bataille de Toulouse en 1814, bivouaquèrent sur la colline des fourches à proximité du village où, elles laissèrent quelques uns des siens. Plus prés encore : La Belle Epoque, suivie des Années Folles. Deux thèmes accompagnés de tacots pétaradants, de danseurs de Quadrilles, de chanteurs de rue, d’orgues de barbarie, de crieurs de rue, de vieux métiers, des premières notes de jazz et de Déodat de SEVERAC (1872-1921), autre gloire locale d’un monde plus contemporain.

 

La Cocagne 2013 …

Publié: 2 août 2009 dans Archives

Allez vite jeter un oeil au programme sur notre site : www.lacocagne.sitew.com

ACTIVITES ANNEXES DE LA COCAGNE

Publié: 6 avril 2008 dans Archives

La Cocagne loue des costumes historiques …
Depuis 1972, année de création de notre association, nos couturières bénévoles créent tous les ans des costumes pour nos fêtes historiques.
 
Notre garde-robe compte aujourd’hui près de 1800 costumes de toutes les époques. Allez les voir sur les photos du site.
 Nous louons ces costumes à des prix très compétitifs.
 Nos dernières locations : Journée commerciale à Roquecourbe, rue commerçante de Villefranche Lauragais, 700 ans de LEGUEVIN, foire de l’Equinoxe de DAUX, 14ème anniversaire à la résidence médicalisée Saint Simon, festivités du Château de Bonrepos-Riquet, Mariages, particuliers pour soirées thématiques.
 Pour plus de renseignements, vous pouvez appeler notre responsable :
Hélène VALLET au 05-62-18-52-92 ou 06-73-93-78-25
 
La Cocagne a un groupe de danse de Quadrilles …
 

. C’est en 1815 que les quadrilles ont été exécutés en Grande Bretagne pour la première fois dans Almack de Mayfair.

Le Quadrille des Lanciers inventé à Dublin en 1818 par un professeur français de danse DUVAL, fut importé d ‘Angleterre en France vers 1850 .

Le plus connu est le Quadrille des Lanciers d’Olivier METRA. Il se compose de cinq figures et se danse à huit personnes.

 

. Un équipe de Saint Féliciens passionnés se fait un plaisir de danser ces cinq figures : Les Tiroirs , les Lignes, les Moulinets, les Visites et les Lanciers.
Lors de nos prestations nous proposons également deux autres Quadrilles : La vie parisienne et le grand square.
 
Pour plus de renseignements, vous pouvez appeler notre responsable :
Monique MARTYau 05-61-83-06-46 ou 06-15-67-31-19
 
La Cocagne assure des animations avec des jeux traditionnels en bois …
 
. Jeux de l’assiette, passe-trappes, boule pendante, jeux du fer à cheval, échasses, trou madame, billard hollandais, remontes boule, jeu des hussards, bilboquets, yoyo, jeu des anneaux et bien d’autres … C’est une quarantaine de jeux en bois que nous mettons à votre disposition pour animer vos fêtes, foires commerciales, vide-greniers, marchés de Noël, etc. …
La prestation comprend la présence d’une ou plusieurs personnes de la Cocagne costumées qui animent et expliquent les règles des différents jeux.
Un attraction très appréciée par les enfants et les adultes.
 

Nos dernières animations : 700 ans de LEGUEVIN, foire de l’Equinoxe de DAUX, 14ème anniversaire à la résidence médicalisée Saint Simon, festivités de Noël à Revel, Marché de Noël à Saint Félix, Fête de la Cocagne 2010 à Saint Félix, Animation village à Montmaur, 50 ans de l’associatiation à Gagnac sur Garonne.

 Pour plus de renseignements, vous pouvez appeler notre responsable :

Christian FABRE au 05-61-86-39-56 ou 06-51-25-88-84


 
 

 Qui sommes nous ?

 

 Notre association de type 1901, enregistrée à la préfecture sous le n°W313007914, est membre de la Fédération Nationale des Comités Officiels des Fêtes (FNCOF). Elle bénéficie du statut d’ « association  nationale de jeunesse et d’éducation populaire» accordée par le ministère de la jeunesse et des sports (notification n°2310 en date du 7 décembre 1995). 

   

 Où sommes-nous ?

 

 Saint Félix se situe à environ 45km au Sud Est de Toulouse, au cœur du LAURAGAIS.

Notre village  abrite une  superbe collégiale du XIVème siècle et ses orgues de RABIGNY  datant du  XVIIIéme siècle, une halle et son beffroi, des maisons à colombages, un château, un logis collégial et des moulins à vent. Son histoire est riche en événements ( avec notamment le Concile cathare qui se tint en 1167) et en personnalités. Ces murs ont vu naître, à la fin du XIXéme, Déodat de SEVERAC, célèbre compositeur de musique.

 

Que signifie COCAGNE ?

 

A la renaissance, le commerce du pastel a contribué à la prospérité de la région. Dès le Moyen-Age cette plante a été cultivée et utilisée pour teindre les étoffes en bleu. Les feuilles, une fois broyées étaient mises à fermenter et servaient ensuite à confectionner des boules appelées « Cocos » où « cocanhas». C’est sous cette forme que le pastel était commercialisé.

 Le nom de Cocagne  était aussi connu  que le pastel lui-même et par extension le Lauragais, dont il fit la richesse, devint «Le pays de cocagne».   

 

Quelle origine de la Cocagne ?

 

 Il y a 40 ans,  le héraut d’armes de l’époque conviait la population à la première Foire à la Cocagne. Dans le but d’animer les rues et places du village pendant la période pascale, le Maire Raymond LANJARD entouré d’une équipe dynamique venaient de créer les Fêtes et Foires à la Cocagne, évocation du siècle du pastel qui fit la fortune de notre région au XVI ième siècle.

 Ces manifestations ont pris très rapidement une telle ampleur qu’il a fallut en corser le programme pour répondre à la demande de milliers de spectateurs venus chaque année plus nombreux.

 Les thèmes des premières années furent : les produits naturels et fermiers de notre pays Lauragais, l’artisanat rural artistique et local, la reconstitution de la cour de ferme avec ses animaux, les vieilles coutumes et les grands souvenirs des petits métiers du spectacle, des camelots, des cirques et des bateleurs. Ces sujets allaient très tôt être complétés par des évocations historiques avec défilés et spectacles d’une rare qualité telle que les présentait la télévision de l’époque avec la fameuse " PISTE AUX ETOILES ".

 Grâce à Pierre LARTIGUE, président fondateur du Cirque de Noël de Toulouse, nous avons eu le privilège de voir évoluer sur nos places les artistes de la famille ZAVATTA et BOUGLIONE, des spectacles d’une prestation exceptionnelle avec, Roger REGOR funambule et sa fameuse roue de la mort, Désiré RECH et ses chimpanzés, la famille BAUER avec ses éléphants, lions et tigres, l’homme orchestre Rémy BRICA, recordman de la traversée de l’Atlantique en planche à voile…

 Autre événement, " l’intrusion " des ours dans le défilé de la Cocagne avec l’admirable Noël LESTIENNE " plus ours que son ours ", promenant son " DANDY " de 250 kg et créant l’émerveillement des enfants lui prodiguant bonbons et autres friandises. A mentionner également les ours de " DIMITRI " venus tout droit des Carpates.

 Mais la Cocagne, c’est aussi les évocations de l’histoire. Saint Félix a été à travers les siècles, le témoin de faits historiques importants que nous avons illustrés lors de nos fêtes. Le Concile Cathare de 1167 qui s’est tenu dans notre village nous a permis d’évoquer le Moyen-Age avec l’arrivée du Pape NICETAS sur son char tiré par des vaches. L’abbé GIORDANO, curé du village et historien érudit s’est attaché à reconstituer l’événement avec l’intronisation des évêques Cathares. Ce Moyen-Age nous a invité à la relecture de " NOTRE DAME DE PARIS " et c’est ainsi que dans nos rues et sur nos places nous avons vu déambuler la Cour des Miracles avec bien évidemment ESMERALDA, sa chèvre blanche et QUASIMODO.

 Autres thèmes : le XVI ème siècle avec le pastel et la Renaissance. Là nos couturières se sont appliquées à réaliser de somptueuses toilettes pour vêtir ces gentes dames et les Capitouls toulousains. L’évocation de la découverte de l’Amérique a vu même une caravelle évoluer (à défaut de naviguer) dans nos rues. Ainsi, chaque année a amené un nouveau thème. Nous avons eu également la présence de notre médiatique MAÏTE qui n’a pas tarit d’éloges envers nos fameux haricots du Lauragais et notre daube maison.

 Le siècle de Louis XIV méritait une attention toute particulière avec un hommage à  Pierre-Paul RIQUET. En mémoire de l’arrivée des anglais de Wellington en 1814 bivouaquant sur nos collines des Fourches, notre vestiaire s’est mis à l’heure de l’Empire : Napoléon, Joséphine et les admirables hussards de Tarbes dont les prestations musicales dans le défilé et sous les voûtes de notre collégiale resteront un des grands moments de la Cocagne.

 Le souvenir de Déodat de SEVERAC enfant de chez nous, a été l’argument conduisant au thème 1900 et la Belle Epoque avec nos danseurs de Quadrille et la présentation des premières voitures automobiles.

 Autre époque et autre ambiance créée par les formations musicales des MANJA-CAT et du BANANA  JAZZ : les Année Folles avec ses garçonnes, ses canotiers et le Charleston.

 En 1989, il s’imposait que la Cocagne fête historique, célébrât dignement le bi-centenaire de la Révolution. Les couturières ont confectionné de nombreux uniformes de gardes républicains armés de pied en cap et ont habillé les " sans culottes " pendant que le maître d’école faisait répéter les chœurs : " çà ira, çà ira, dans la Carmagnole " et même le redoutable Chœur des esclaves de Nabucco de VERDI.

 En fonction des thèmes choisis, les jeux, la musique, les bâtisseurs du Moyen-Age, la machine à vapeur, la gastronomie, … des personnalités sont venues à Saint Félix : les célèbres personnages de FORT BOYARD, " Passe Partout, Passe Temps et la Boule ", notre " cuisinière télévisée ", MAÏTE qui a participé costumée à nos journées …

 Et au hasard des thèmes, la Cocagne s’est donné même une vocation internationale avec les lanceurs de drapeaux italiens et les arquebusiers venus de Belgique. Ainsi, au fil des ans et des faits historiques, notre atelier de couture a réussi à confectionner environ 1800 costumes. Le travail admirable de ces volontaires nous conduit au " point d’orgue " de nos fêtes : les défilés. Celui d’avant le repas de midi qui est une sorte de parade de cirque et le grand défilé de la fin d’après midi. C’est une rétrospective où 300 personnages illustrent l’histoire de France : On y rencontre les manans de la Cour des Miracles, les Mousquetaires du Roi, les Hussards de l’Empire, les musiciens, les artistes du cirque, les animaux …

 

Quelle est notre notoriété?

 

Les Fêtes Historiques de la COCAGNE doivent leur  succès  depuis 40 ans, à son exceptionnel défilé historique, à la convivialité de ses villageois attachés au terroir, à ses mets locaux (millas et oreillettes), et à son cassoulet traditionnel. Tout ceci agrémenté par  les vieux métiers, les artisans, les spectacles du cirque et équestres, les jeux  traditionnels, les concerts et théâtres de rue et bien plus encore.

  

Quelques chiffres….

 

Prés de 500 000 spectateurs de toute la région Midi – Pyrénées sont venus découvrir

 cette foire où il fait bon flâner.

Le village qui compte 1300 âmes voit sa population multipliée par 4 pendant cette fête.

 Près de deux cents personnes, toutes bénévoles, se mobilisent pour cet événement.

  

Quand est ce ?

 

Jusqu’en 2012 la Cocagne avait lieu le dimanche et le lundi de Pâques.

En 2013, nous changeons de formule et de date : Probablement le 3 août 2013.

 
 
 

 

 


    Contacts :   

                     ¤  Hervé CADEAC  (Président) 

                                         au  05-61-83-97-63

                                         E-Mail : herve.cadeac@orange.fr

                          ¤  Christian FABRE  (Responsable Communication) 

                                       au  05-61-86-39-56 ou 06-51-25-88-84

                                       E-Mail : fabrechr@hotmail.fr

                          ¤ Office Tourisme de Saint Félix Lauragais au 05-62-18-96-99

                                       E-Mail : oti-saintfelixlgs@orange.fr